Petit Dictionnaire Français Portatif de Napoléon LANDAIS

Publié le par Sophie BOUDAREL

Petit-Dictionnaire-Francais-Portatif.jpg Il arrive qu'en lisant des actes ou des documents anciens nous soyons confrontés à des mots qui nous semblent sortis d'un autre âge, non sans raison. D'avoir un dictionnaire comme celui-ci dans sa bibliothèque peut dont s'avérer utile.

Je commencerai par l'auteur, Napoléon LANDAIS (1803 - 1852, Paris).

Cet auteur commença par écrire des romans sous le pseudonyme d'Eugène de MASSY. Ayant peu de succès, il se lança dans l'étude de la langue française. C'est ainis qu'il publia en 1834, un Dictionnaire général et grammatical des dictionnaires. Cet ouvrage, devait, au dire de l'auteur, remplacer tous les ouvrages du même genre, incomplets, ou inexacts, y compris le Dictionnaire de l'Académie. Aussi fut-il en butte à de vives critiques. Mais la richesse de son répertoire, le grand nombre d'indications grammaticales qu'il renferme en assurèrent le succès ; et en moins de quinze ans, il atteignit dix éditions.Le bon accueil que rencontra son grand Dictionnaire lui en fit composer un plus petit, de format portatif (en photo).

Un mérite particulier des travaux de Landais sur la langue française était le soin qu'il apportait à l'étude des verbes. Ces études lexicographiques conduisirent naturellement l'auteur à écrire une grammaire qui eut en peu de temps cinq éditions (Grammaire générale, ou Résumé de toutes les grammaires françaises, Paris, 1838, in-8°). Landais rattachait ce qu'il appelait la réforme des études grammaticales à une réforme de l'éducation, dont il exposa les principes dans un ouvrage spécial (De l'éducation et de l'instruction en France, Paris, in-8°). (source : Wikipedia)

Ce dictionnaire portatif, dont je possède une édition de 1842, est riche d'enseignements. Ainsi, y découvre-t-on qu'à cette époque l'alphabet ne comptait que 25 lettres, le W n'était pas compté en tant que lettre : "elle n'appartient point à l'alphabet français; on ne s'en sert que pour les mots qui nous viennent du Nord".
L'autre fait intéressant concerne l'évolution de la langue française. 
Je prends en exemple le verbe "picorer". La définition actuelle est la suivante : "prendre de la nourriture avec le bec; grignoter". Dans le dictionnaire de Napoléon LANDAIS, picorer signifie aller en maraude. La maraude étant l'action de butiner, dans le sens de faire du butin.

Le site internet de la BNF, Gallica, a mis en ligne les deux volumes du 

Dictionnaire général et grammatical des dictionnaires français ainsi que celui de la Grammaire générale des grammaires françaises. 
       

Publié dans Boîte à outils

Commenter cet article