Les archives du CICR inscrites à l'Unesco

Publié le par Sophie BOUDAREL

CICR.gif  Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est une organisation internationale humanitaire, créée en 1863 par un groupe de citoyens de Genève (Suisse) dont faisaient partie Gustave Moynier, Henri Dunant (Prix Nobel de la Paix en 1901) et Guillaume-Henri Dufour. La vocation du CICR est exclusivement humanitaire ; il intervient dans les situations de conflit armé ou de troubles internes, avec pour mission essentielle de diminuer les souffrances des victimes de ces violences, sans distinction d'appartenance politique, ethnique, religieuse ou sociale.

Ses archives où est enregistré le sort de quelque deux millions de prisonniers capturés pendant la Première Guerre mondiale sont désormais inscrites dans le Registre de la Mémoire du monde de l’UNESCO.
Source précieuse pour reconstituer l'histoire familiale, ces archives sont rangées sur 400 mètres d'étagères réparties en 2.400 volumes de renseignements fournis par les belligérants et 5.000 boîtes de fiches contenant les dossiers individuels.


Pour obtenir des informations sur un membre de votre famille ayant été fait prisonnier (que ce soit pendant la première guerre mondiale ou la seconde), vous pouvez soit envoyer un courriel à l'adresse suivante :
archives.gva@icrc.org soit remplir le formulaire en ligne. Comptez un délai d'environ deux mois pour recevoir par courrier les informations. 
Les recherches sont gratuites quand elles sont demandées par les victimes elles-mêmes ainsi que par les parents suivants: père, mère, frère, sœur, fils, fille, époux, épouse, petits-enfants. Dans tous les autres cas (y compris toutes les demandes liées à la Première Guerre mondiale), les recherches sont payantes, le tarif s'élevant à 55 € par heure (comptez entre 1 et 4 heures de recherche).

401px-Albert-Herter-WWI-Red-Cross-poster.jpg



En ligne :
Le Monde
Le CICR, 1914-18: l'Agence internationale des prisonniers de guerre

Commenter cet article