Le cadavre anglais

Publié le par Sophie BOUDAREL

Le-cadavre-anglais.jpgEnfant trouvé et élevé par le chanoine Le Floch à Guérande, Nicolas Le Floch est envoyé à Paris par son parrain, le marquis de Ranreuil, inquiet du penchant de sa fille pour le jeune orphelin. Sur les recommandations de ce dernier, Nicolas sera placé en 1761 sous l'autorité de Monsieur de Sartine, lieutenant général de Police. Tout en apprenant son métier de policier, il est ammené à découvrir la vie fastueuse de Versailles et ses secrets au cours d'une mission confidentielle qui lui vaudra la confiance du roi Louis XV. Ce dernier l'en remerciera en lui offrant l'office de commissaire de police au Châtelet.

"Le cadavre anglais" est le septième opus des aventures de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet. Aidé de son fidèle lieutenant, l'inspecteur Bourdeau, Nicolas aura à démêler les écheveaux d'une affaire compromettant Marie-Antoinette, tout en résolvant la mort mystérieuse d'un évadé de la prison de Fort l'Evêque.

Spécialiste du Paris du 17e siècle, Jean-François PAROT est l'auteur d'une étude publiée en micro fiches (Hachette 1970) sur Les Structures sociales des quartiers de Grève, Saint-Avoye et Saint-Antoine entre 1780 et 1785.
Cette connaissance nous plonge dans une description minutieuse de l'époque, à tel point que le lecteur se promène aux côtés de Nicolas le Floch dans ces petites rues mal éclairées et sales, pénètre avec lui dans les échoppes. En outre, chaque intrigue est harmonieusement mêlée à une période historique précise. Ainsi, l'énigme du Cadavre anglais laisse transparaître le spectre de la Révolution au travers des inégalités de plus en plus grandes entre le petit peuple de Paris et la vie fastueuse menée à Versailles.

Les enquêtes de Nicolas le Floch sont également l'occasion de découvrir la mode vestimentaire de l'époque, les expressions mais aussi quelques bonnes recettes de cuisine comme ce civet de pommes de terre (L'homme au ventre de plomb) ou encore ce panier de pique-nique composé de fritures, volailles à la broche, gibelotes de lapin, salade d'améliorée, gimblettes, poupelins, croquignoles, croquets, vin de Suresnes, café et ratafia d'angélique (Le sang des farines).

Les enquêtes de Nicolas le Floch, commissaire au Châtelet.

Publié dans Le coin lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article