Les 300 jours de Verdun

Publié le par Sophie BOUDAREL

Les éditions Italiques publient un ouvrage écrit en collaboration avec le Service Historique de la Défense, Les 300 Jours de Verdun.

"
Au-delà du récit des combats que ce livre détaille jour par jour et souvent heure par heure, de nombreux encadrés thématiques éclairent d’autres aspects trop souvent oubliés de la bataille. Car raconter Verdun, c’est aussi expliquer l’importance des armes nouvelles et effrayantes, tels les gaz de combat ou les lance-flammes, qui transformèrent le bois des Caures, le ravin de la Mort, les forts de Vaux et de Souville ou la cote 304 en autant d’enfers. C’est montrer que la victoire a été également arrachée dans le ciel, par les as de la chasse, de l’observation aérienne et du bombardement. C’est rendre aux obscurs, aux sans-grade – conducteurs, brancardiers, muletiers, hommes de soupe, infirmiers, aumôniers, gendarmes, territoriaux… –, dont le rôle est trop souvent oublié, l’hommage qui est dû à leur sacrifice anonyme."

"Un an de travail a été nécessaire aux équipes réunies par les Éditions Italiques (historiens civils et militaires, iconographes, infographistes, secrétaires de rédaction, maquettistes…) pour réaliser l’album-souvenir que méritait le sacrifice des poilus : (...) explorer les kilomètres de rayonnages du Service historique de la Défense qui, pour la première fois, a ouvert à un éditeur tous ses fonds sur la Grande Guerre. (...) extraire de ce gisement unique les documents les plus forts et les plus émouvants. (...) numériser de précieux originaux rarement, voire jamais, sortis jusque-là de leurs cartons d’archives. (...) restaurer des milliers d’images chocs qui nous plongent dans le quotidien des combattants et l’horreur de leur condition. (...) photographier dans les plus grandes collections publiques et privées, les armes, les pièces d’uniformes, les objets de tranchée qui font ressurgir sous nos yeux la vie et la mort des soldats de Verdun. (...) dépouiller les journaux de marche et d’opérations des régiments, les dépêches d’état-major, les rapports des officiers et les dossiers des grands acteurs du drame. (...) sélectionner, parmi les trésors cartographiques inédits du château de Vincennes, la carte ou le croquis d’artillerie d’époque qui replace l’action dans son cadre géographique et topographique. Un an pour retrouver, en France et en Allemagne, les lettres et les témoignages qui nous font revivre chaque jour et chaque épisode de la bataille de l’intérieur, aux côtés des combattants des deux camps. (...) donner à cette matière éditoriale d’une richesse jamais atteinte le traitement artistique qu’elle appelait."

Source : Les 300 jours de Verdun

Publié dans Guerre 14-18

Commenter cet article