16 Avril 1917, 6h00 : L’offensive du Chemin des Dames

Publié le par Sophie BOUDAREL


Les troupes françaises se heurtent aux secondes lignes allemandes. Les combats se transforment en véritable boucherie. Le premier assaut voit tomber 35 000 soldats pour une avancée de 500 mètres. Un mois plus tard, 270 000 soldats seront tombés au champ d’honneur.
Suite à cet échec le général NIVELLE sera destitué de ses fonctions et remplacé par le général PETAIN qui remporta une victoire en octobre et verra les troupes allemandes se retirer.













Suite à cet échec, des mutineries commencent et se poursuivent jusqu’en juin. Les deux tiers de l’armée sont touchés, des compagnies refusent de sortir des tranchées.
Les civils aussi manifestent. Le 1er Mai à Paris, entre 5 000 et 10 000 participent à un meeting organisé par la CGT. Selon la préfecture de police les manifestants chantent l’Internationale et scandent « Vive la Paix ! A bas la guerre ! A bas la république ! »





Qui était le général NIVELLE ?

Georges Robert NIVELLE, né à Tulle en 1856, mort à Paris en 1924.

Commandant de la IIe armée à la bataille de Verdun (1916), il remplace JOFFRE comme généralissime à la tête des armées du nord et du nord-est (décembre 1916).

L’échec de son offensive menée sur le Chemin des Dames lui vaut d’être relevé de ses fonctions. Il est remplacé par le général PETAIN.

En décembre 1917  il prend le commandement des troupes françaises d'Afrique du Nord. Il revint en France après la guerre et prit sa retraite en 1921.




 

Sources

« Dictionnaire Historique » Dominique VALLAUD

« Portail du Chemin des Dames »



 

En ligne

Portail du Chemin des Dames

« Sur le Chemin des Dames », Notes d’un témoin

Publié dans Guerre 14-18

Commenter cet article