Noël en Bretagne

Publié le par Sophie BOUDAREL

En Bretagne, les sabots de Noël n'étaient bien souvent garnis que de pommes rouges, appelées "pommes du paradis" ou d'une orange, la "pomme d'orange".






























Bien avant le IVème siècle, date à laquelle l'Eglise institua la fête de Noël, le 25 décembre était fêté par les Celtes qui célébraient Mithra, le dieu solaire.

La tradition du sapin de Noël a toujours existé en Bretagne, puisque les Celtes le dédiaient au jour de renaissance du soleil et l'appelaient “l'arbre de l'enfantement” !

Les enfants, les petits « Noëlloux » scandaient de porte en porte le même refrain :
« Chantons Noël pour une pomme, pour une poire, pour un petit coup de cidre à
boire » et leur chant était récompensé par quelques sous ou par des friandises.

Les bretons, profondément catholiques, n'oublient pas pour autant leurs racines Celtes. Ainsi, avant de partir pour la messe de minuit,  ils alluaient la bûche de Noël, une bûche enrubannée et aspergée d'eau bénite et de sel.


Parmis les légendes, une raconte que Noël est une nuit magique et qu'au moment où sonnent les douze coups de minuit des phénomènes étranges se produisent : on entend le son des cloches des villes englouties et on peut voir des menhirs sortirent de terre pour, aller boire l'eau des sources. Passés les 12 coups de minuit, ils retournent sagement chez eux.

Sources :
Mic@armor
3Glenan Blog

Pour aller plus loin sur les traditions et l'histoire de Noël :
Les traditions de Noël
Traditions de Noël en France et au Canada



Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article